Make your own free website on Tripod.com

SOCIÉTÉ TUNISIENNE D' INFORMATIQUE MÉDICALE

SOCIÉTÉ MÉDICALE SAVANTE A BUT NON LUCRATIF FONDÉE EN 1996
L'INFORMATIQUE PAR LES MÉDECINS POUR LES MÉDECINS


Accueil ] Remonter ] CHIRURGIE1 ] A.V.C ] IVERMECTINE ] NORPLANT ] VERTIGE PAROXYSTIQUE ] NUTRITION ] ANTIPSYCHOTIQUES ] [ LASERS-DERMATO ] P.C.A ] HEPATITEC ]

 

 

 

 

 

Accueil
Remonter

Les Lasers en dermatologie

Mourad MOKNI – Amel BEN OSMAN-DHAHRI

Service de dermatologie . EPS  La Rabta – Tunis .

 

Le laser permet par un système optique très élaboré l’émission d’une lumière monochromatique et unidirectionnelle. Cette émission se fait par excitation d’un gaz ou d’un métal. L’énergie lumineuse est transformée dans les tissus en énergie  thermique, chimique ou mécanique.

En pratique médicale, il n’existe pas de laser universel pouvant traiter toutes les indications de façon optimale.

En dermatologie on peut définir 4 catégories de lasers :

 

-         les lasers « vasculaires ».

-         les lasers « pigmentaires

-         les lasers  « abrasifs »

-         les lasers  «  épilatoires ».

 

1-     Les Lasers « vasculaires :

 Ce sont des lasers dont la longueur d’onde est absorbée par l’hémoglobine et qui agissent de façon plus ou moins sélective sur les vaisseaux sanguins.

On distingue :

-         les lasers pseudocontinus qui agissent par un mécanisme purement thermique avec une nécrose vasculaire de coagulation.

-         Le laser à colorant pulsé qui agit par un mécanisme thermique et mécanique avec rupture de la paroi et thrombose sélective.

-         Les principales indications des lasers vasculaires sont : les angiomes plan, les télangiectasies, l’hémangiome du nouveau-né et du nourrisson.

2-     Les lasers « pigmentaires » :

 les cibles électives sont la mélanine et les pigments minéraux ou organiques. Actuellement, ils sont de 3types : alexandrite, rubis et YAG. Ils fonctionnent sur un mode dit « Q Switched » avec des impulsions très brèves et intense. Ils agissent par photothermolyse sélective des pigments. Leurs principales indications sont : les tatouages et les lésions mélaniques bénignes à l’exception des naevus naevocellulaires.

3-     Les Lasers « abrasifs » :

Ce sont les lasers Co2 continus et pulsés. Le rayonnement laser est absorbé par l’eau intra et extracellulaire et provoque par effet thermique la volatilisation des tissus. On peut avoir un effet de coupe réalisant « un bistouri lumineux » exsangue ou un effet de vaporisation. Les lasers Co2 continus sont indiqués dans la chirurgie des tumeurs dermo-épidermiques bénignes ne nécessitant pas un examen anatomo-pathologique de contrôle : verrues, condylomes, botriomycomes…

Les lasers Co2 pulsés ou ultrapulsé permettent le « relissage cutané » par contrôle de la profondeur de volatilisation épidermique. Leurs indications essentielles sont les rides, les cicatrices peu profondes et le vieillissement cutané.

4-     Les lasers épilatoires :

La cible élective est la mélanine. L’épilation n’est pas définitive (repousse au bout de quelques semaines à quelques mois) et le recul est insuffisant quant aux performances de ces lasers.

 

POUR NOUS CONTACTER ÉCRIRE A   zribi.sofiane@planet.tn Webmaster du site