Make your own free website on Tripod.com

SOCIÉTÉ TUNISIENNE D' INFORMATIQUE MÉDICALE

SOCIÉTÉ MÉDICALE SAVANTE A BUT NON LUCRATIF FONDÉE EN 1996
L'INFORMATIQUE PAR LES MÉDECINS POUR LES MÉDECINS


Accueil ] STIM ] INFORMATIONS ] INFORMATIQUE ] CONGRES ] F.M.C ] [ CAS CLINIQUES ] SITES TUNISIENS ] TERRE DE PAIX ]

 

 

 

 

 

Accueil
Rx BASSIN
OSTEO1
OSTEO2
MERCI2
GYNECO
CAS GYNECO

EXERCEZ VOUS SUR CES CAS CLINIQUES

cas clinique 1  (Endocrino)

cas clinique2 ( Endocrino)

                           cas clinique 3 (Gynécologie- obstetrique)


Dans cet espace, vous trouverez très bientôt, régulièrement des cas cliniques avec leurs solutions après quelques jours de discussion sur le forum de la STIM.

Le cas d'aujourd'hui est proposé par le Docteur Kamoun Myrvat, assistante hospitalo-universitaire en Endocrinologie à l'hôpital Charles Nicolle.

 

Le cas clinique 1:

Mlle G.R originaire de Jendouba, âgée de 30 ans est adressée pour HTA.

ATCD :   Familiaux : Père hypertendu

              Personnels : RAS

HDM : Le début remonte à 3 mois, marqué par l’apparition d’hyper sudation, de tachycardie, d’un   amaigrissement, 

           d’un syndrome polyuro-polydipsique et de céphalées.

A L’EXAMEN :       Poids = 43 kg  Taille = 1,49m  Pouls = 132/ mn  TA = 20/10 couchée

                            Goitre stade I non vasculaire homogène, peau chaude et moite,                          

                             les ROT sont vifs.

                            Le reste de l’examen est sans particularité.

LA BIOLOGIE : Glycémie à jeun = 8,5 mmol/l    Glycémie post prandiale = 13,7 mmol/l

                        Ionogramme sanguin (contrôlé): Na = 143 mmol/l  K = 3,8 mmol/l  RA = 27 mmol/l

                        Ionogramme urinaire : K = 25 mg/24 H

                        Calcémie moyenne sur 3 jours = 2,73 mmol/l    Calciurie moyenne sur 3 jours =  6,25 mg/24H Cholestérolémie = 5,4 mmol/l                            Triglycéridémie = 0,61 mmol/l

                        NFS : Hb = 12,8 g/100ml   VGM = 88 µ cube  Plaquettes = 240 000/mm cube  

                        GB   = 6500/mm cube PNN = 52%

ECG : RRS à 150/mn, Sokolov à 20, Axe en D2.

ECHOGRAPHIE ABDOMINALE : masse surrénalienne droite de 7 cm de diamètre, bien limitée,  hypervascularisée, renfermant des petites zones nécrotiques, abaissant le pôle supérieur du rein.

DOSAGES HORMONAUX :

                                        Aldostéronémie de base ( couchée) = 1136 pg/ml (VN = 15 - 150)

                                                      Activité Rénine Plasmatique = 13,9 ng/ml/H (VN = 1,5 – 5,7)

QUEL EST VOTRE PREMIÈRE SUSPICION DIAGNOSTIQUE ?

Quel examen complémentaire est nécessaire pour la confirmer ?

Quelle est alors votre conduite pratique ?

RÉPONSES DU DR KAMOUN MYRVAT (CHU CHARLES NICOLLE TUNIS)

Accueil ] Rx BASSIN ] OSTEO1 ] OSTEO2 ] MERCI2 ] GYNECO ] CAS GYNECO ]

CAS CLINIQUE 2

Mlle K.B âgée de 13 ans ½ est admise au service d’orthopédie pour fracture du col du fémur gauche suite à une petite chute d’escalier (2 marches). Cette fracture a nécessité une osthéosynthèse (pose d’un clou-plaque). Elle est par la suite adressée au service de médecine interne :

Elle vient de démarrer sa puberté et a eu ses premières règles il y a 6 mois. On retrouve des signes fonctionnels typiques d’hyperthyroïdie qui d’après la patiente évoluent depuis 1 an sans que celle ci n’ai consulté pour cela.

L’examen physique note une taille de 1,65 m pour un BMI de 22 (avec une notion de petite taille familiale). Il existe un goitre homogène vasculaire stade IV avec exophtalmie bilatérale et des signes de thyrotoxicose sévère.

Les examens complémentaires montrent :

-          une calcémie variant entre 2,36 et 2,73 mmol/l et une phosphorémie entre 0,80 et 1,83 mmol/l.

-          une calciurie à 4,01/24 heures et des phosphatases alcalines entre 1,5 et 2 fois la normale

-          une FT4 franchement élevée à 50 ng/l et une TSHus freinée à 0,01 µUI/ml.

-          Des anticorps antithyroïdiens positifs

-          Une ostéodensitométrie révélant une déminéralisation osseuse diffuse avec un Z score de – 4,02 DS au niveau du rachis lombaire et de – 3,94 DS au niveau du col fémoral

Rx Bassin de face

ostéodensitométrie du rachis lombaire

Ostéodensitométrie du col fémoral

[FrontPage Save Results Component]

Quel est le diagnostic de cette hyperthyroïdie ?

Quel est le meilleur traitement ?

Comment expliquer les calcémies modérément élevées ?

Comment expliquer chez cette jeune fille la déminéralisation aussi importante ?

Comment expliquer la grande taille relative de la patiente par rapport aux autres membres de sa famille ?

NOM                      E-MAIL

 

POUR NOUS CONTACTER ÉCRIRE A   zribi.sofiane@planet.tn Webmaster du site